24 novembre 2005

Coup d'blues

 la souffrance donne la plume créative …. la mienne l’est ces derniers jours ....  ici je voudrais penser à ma maman … je n’ai plus d’adresse ou lui envoyer ma missive, mais peut être Internet va t’il jusqu’au paradis ? en tout cas mon cœur est avec elle et mes larmes coulent encore par moments … mais plus j’ai mal et plus j’ai envie de bouffer la vie comme une revanche envers ce qui l'a fauchée comme la pire des injustices ... après avoir été tant couverts d'amour, on s'est retrouvé tous les trois, sonnés, hébétés, seuls ... il nous a fallu des jours des mois pour comprendre ce que « plus jamais » veut dire …. je crois que j’ai failli en mourir lorsque je l’ai compris … et toujours ce 1er décembre gris qui revient, précédent Noël ….. tous les ans je souris à ma fille, je décore le sapin mais c’est moi qui ai les boules …. Elle est où ma famille ?

Posté par EtmoiEmoi à 16:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Coup d'blues

    Je suis triste pour toi. J'espère que ça ira malgré tout demain. Moi, je l'ai toujours ma maman, mais c'est vrai que ça me fait peur qu'un jour elle partira. Courage

    Posté par Prune-des-Bois, 30 novembre 2005 à 16:35 | | Répondre
  • lorsque mon père nous a quitté ,j'ai hurlé mon malheur ,cela fait 8 ans et il me manque .
    il nous reste notre mère,je réalise ma chance et chaque jour j'essaie de lui donner tout mon amour car j'ai compris qu'il fallait profiter de chaque jour.
    c'est dur de perdre ses parents,on perd une partie de nous même mais c'est malheureusement dans la logique des choses .
    je pense à toi et je t'envoie mes pensées affectueuses

    Posté par liliane, 02 décembre 2005 à 10:30 | | Répondre
  • Je repasse par le blog après des semaines d'hibernation... et tombe sur ce texte si fort et si émouvant... Ce que la vie m'a appris, c'est que ceux qui nous ont quittés continuent à veiller sur nous de là où ils sont! Mais que souvent l'abandon dans lequel nous nous trouvons, nous empêche de le sentir... Nous dérivons... parfois dans les bras de n'importe qui... pour ne plus éprouver le froid de la solitude, pour ne plus être étourdis par nos propres cris...
    Ce soir, si tu le permets, je te prends dans mes bras et te berce... et t'embrasse de la part de ta maman...

    Posté par odile, 08 décembre 2005 à 22:52 | | Répondre
Nouveau commentaire